Grand Prix d’Angoulême : finalement, aucun des nominés ne veut de ce prix

Après les débats sur l’absence de femme dans la liste de ses nominés, le FIBD s’était toujours plus empêtré en tentant de se justifier. Finalement, pour être sûr de bien se dédouaner de toute responsabilité, les organisateurs avaient annulé toute liste, demandant à « l’ensemble des auteur.e.s de bande dessinée à voter librement pour désigner comme lauréat.e l’auteur.e de leur choix. » Les trois noms issus de ces votes ont été dévoilés hier : Claire Wendling, Alan Moore et Hermann Huppen. Claire Wendling a annoncé qu’elle ne souhaitait pas recevoir ce prix, et elle ne sera probablement pas la seule des nominés à se désister. 

Hier, les trois noms finalistes issus des 1216 votes ont été dévoilés, et le lauréat devrait être annoncé mercredi 27 janvier à 18h30 à Angoulême.

 

Interrogée hier matin, Claire Wendling s’étonnait d’être sélectionnée et semblait assez mitigée sur cette nomination : heureuse que ses pairs aient pensé à voter pour elle, elle reconnaissait que cela ne tombait pas franchement au meilleur moment : « Il faut que ça tombe la pire année, avec une polémique sur les femmes. Moi qui déteste la notion de quota. Dès qu’il y a du bordel, je suis abonnée aux tuiles. »

 

Mais dans un statut Facebook, il semblerait qu’elle ait définitivement tranché sur ….lire+.

 

 

LIRE  Loo Huy Phang et l'odeur des garçons affamés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :