Projets encours

1ère planche en couleur

Cette première planche en couleur a fait couler pas mal d’encre (et on en est très contents).

Déjà, autant vous le dire, elle “claque” graphiquement (pas la peine de jouer les faux modestes, ce point fait l’unanimité ^^) et c’était le premier but poursuivi: pas de texte, juste piéger l’œil du lecteur par 3 grandes cases pour l’inciter à tourner la page et entrer de plain-pied dans l’histoire.
Ensuite, les participants du forum  www.bdamateur.com se sont posé des questions légitimes et pertinentes sur l’intérêt narratif de cette première planche. Massiré nous a relayé leurs interrogations et vous pouvez retrouver la discussion complète ici.
Mais avant d’y jeter un œil, prenez le temps d’admirer la planche ci-dessous. C’est l’aube, la brume se lève sur la plaine africaine et vient teindre les cieux de gris; le balbuzard amorce juste sa descente vers la vallée tandis que le soleil s’apprête à percer le brouillard matinal…
Planche1-HDColofilig recad

Projet La Case Blanche : 4ème planche encrée

Dernière planche encrée du lot, la quatrième planche a failli être l’objet d’une “erreur de raccord” comme on en voit souvent au cinéma et aussi en BD.

Pour la petite histoire, si vous vous souvenez la description de la planche 2, et plus précisément de sa dernière case lorsque Giuseppe et Moïse laissent leur voiture pour continuer à pied,  il n’y était nullement précisé comment le coffre était transporté. C’est  lors de la réalisation des planches crayonnées définitives (c’est à dire après les storyboards!) que Massiré a imaginé que Moïse pouvait porter le coffre sur sa tête.

Du coup, si vous rejetez un œil sur les vignettes n°5 et 7 de la quatrième planche crayonnée, vous verrez que le coffre s’est volatilisé momentanément de la scène, alors qu’il est bien présent avant et après.

L’erreur a été corrigée lors de l’encrage (grâce à Mass-Oeil-de-Lynx-iré), comme vous pouvez le constater ci-dessous:

Projet La Case Blanche : 3ème planche encrée

Un peu de renseignements techniques pour ceux qui se posent des questions sur comment Massiré réalise l’encrage des planches:

La grande majorité du boulot est fait à l’encre de Chine et à la plume (avec, généralement, 3 types de mines : 2 moyennes et 1 fine). De temps en temps, il lui arrive de rajouter des détails au stylo “mine fine” et pour les grands aplats noirs, Mass utilise le pinceau.

Et vous pouvez admirer le résultat obtenu ci-dessous, avec cette troisième planche dans sa version encrée définitive.

Projet La Case Blanche : 1ère planche encrée

Comme vous êtes là depuis le début 😉  (et si c’est pas le cas, y’a toujours moyen de se rattraper !), nous avons décidé de vous montrer l’avancement pas à pas de la toute dernière phase de réalisation des 4 premières planches (on n’est pas du genre chiche sur la camelote…)

Vous avez donc pu voir les versions crayonnées des 4 planches, et on va entamer une série de posts de ces mêmes planches mais en version encrée. Puis on passera aux versions colorisées, c’est à dire terminées, par la suite.

Bref, un planning chargé qui devrait le faire si l’ami Massiré ne chope pas de crampes à la main droite !

Pour débuter, voilà déjà la première planche encrée.