Angoulême : Rencontre avec les dessinateurs aux coups de crayons acerbes Adjim Danngar et Al'Mata

Au festival de bande-dessinée d’Angoulême, les auteurs et dessinateurs africains ne sont pas nombreux, il faut aller dans le pavillon du Nouveau monde pour les dénicher sous la bannière des éditions l’Harmattan BD. Rencontre avec les dessinateurs aux coups de crayons acerbes Adjim Danngar et Al’Mata. Reportage.


Adjim Danngar et Al’Mata dans la mecque de la BD : Angoulême. Les deux auteurs, l’un tchadien, l’autre congolais, y présentent leur dernière parution.
Mamie denis et Les tribulations d’Alphonse Madiba.
Tous deux ont commencé leur carrière en Afrique comme caricaturiste… Une voie qui les a mené sur le chemin de l’exil… ils étaient trop incisifs.
Quinze ans plus tard, l’intégration et l’immigration restent au coeur de leur travail. ADJIM DANNGAR raconte :
“On est touché nous-mêmes par cela, on arrive dans un pays qu’on ne connaît pas. C’est une introspection sur notre capacité à nous de comprendre la société qui nous accueille et faire comprendre notre point de vue sur la société qui nous accueille.” Et cette société peut parfois être déroutante.
Regardez mamie Denis cette vieille acariatre raciste délaissée dans une maison de retraite… et qui sera sauvée par ses voisins africains.
ou Alphonse Madiba expulsé de France mais qui multiplie les combines pour y revenir.
Des réalités du vécu que l’humour rend moins triste…
ADJIM DANNGAR relativise :

“Il faut être léger, le rire permet d’être léger, de parler. Cela permet la réflexion avec distance et légèreté.”

Légèreté dans les bulles mais aussi dans les cases. Dans le trait de crayon d’Al Mata pointe l’influence des grands classiques … Autour de la table ronde, nos auteurs aux côtés justement de Barly Baruti. Le thème du débat la BD africaine.
Pour Al’Mata : “Aujourd’hui nombre de dessinateurs européens s’emparent de l’Afrique comme décor, mais rares sont les dessinateurs africains qui s’aventurent dans des histoires d’européens.”

 

LIRE  3ème planche en couleur

Source : TV5 Monde

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :