Biographie


 Massiré́ Tounkara (Mass)

12929_611663885635358_423493416167027304_n

Massiré Tounkara est arrivé à la bande dessinée d’une manière naturelle: “C’était quelque chose qui était, innée là simplement” enfant, il dessinait peu partout, sur les murs, aux portes. C’est à Niafunké où il a grandi, qu’il a découvert ses premiers héros dessinés. A 12 ans, je me suis engagé avec un ami qui a visité la bibliothèque comme lui et avec qui je dévorait les albums de Lucky Luke et de Iznogood, de faire sa première dessiIMG_3371-294 × bande 300.jpg Nee. Tel était le prélude d’une passion qui va se transformer en métier.
Le cours de Massiré est fait d’évidence et de rencontres fortuites comme il fait à l’Institut National des Arts à la recherche de conseils en coloration. Il y avait beaucoup de monde ce jour-là, et pourtant c’est directement vers Modibo Sissoko où il dirige. Ce peintre était une grande bande dessinée amateur et avait un travail qui détaillait toutes les techniques de dessin. Il donne ses premiers pinceaux à Massiré et lui recommande des aquarelles. Il est également par un heureux concours de circonstances que je pourrais recevoir sa première formation technique à participer à Rendez-vous BD d’Amiens (en France) et rencontrer son partenaire, Julien Batandéo, avec qui il enchaîne, salons et festivals.

Mass at work

Un monde fantastique …

Le monde de Massiré est fait de fantastique science-fiction. Yoona, la nouvelle planète. “C’est là qu’il trouve l’inspiration du tout premier album BD. C’est dans cet environnement qu’il se tourne dès qu’il en a l’occasion. Mais au gré de la collaboration et des événements, son monde a traversé. Parfois sombres et mystérieux, parfois joyeux et chatoyants, les dessins de Massiré nous entraînent au gré des multiples panneaux. Ses personnages sont tristes ou inquiétants à propos de ceux de «Black», son plan en animatique, parfois effervescent ou espiègle comme «Issa et Wassa», les cousins protecteurs de l’environnement, voire les truculents comme ceux des «jumeaux à la recherche de leur mère “. Ils ont aussi l’air d’anti-héros comme Alpha, “Gaston Lagaffe” de Tombouctou. Ce mélange de types est peu dans son image. Parce que Massiré Tounkara est aussi rigueur et fantaisie, rêve et pragmatisme. Mais c’est surtout du dynamisme et de la volonté!

Par AURÉLIE DUPIN


 
%d blogueurs aiment cette page :